Templi di Agrigento

Agrigente

Les édifices de la vallée des Temples d’Agrigente marquent l’esprit comme aucune autre ruine en Sicile. Disséminés le long du promontoire rocheux où les Grecs les ont érigés il y a 2 500 ans, ces temples se parent d’une aura magique encore la nuit, lorsqu’ils sont illuminés. En été, une balade au crépuscule au milieu des temples du secteur est constitue une expérience à nulle autre pareille. Un peu plus haut sur la colline, à courte distance à pied, le Museo Archeologico  est aussi l’un des plus beaux de l’île.

Les temples grecs d'Agrigento et le site archéologique de la Vallée des Temples

Un des sites archéologiques plus représentatifs de la civilisation grecque classique, inséré en 1998 par l'UNESCO dans la liste du Patrimoine Mondiale. Sur un ensemble rocheux qui délimite au sud le haut plateau sur lequel se levait la ville classique, se trouvent les restes des temples doriques, ayant une attribution incertaine: de l'est vers l'Ouest, Héra (Junon) Lacinienne, Concorde, Héraclès (Hercule), Zeus (Jupiter) Olympien, Castore et Pollux (Dioscures) et Hephaistos (Vulcain). Du moyen-âge à nos jours, les usages, les multiples panoramas, la végétation, les couleurs et les échos des civilisations perdues ont rappelé et inspiré philosophes, écrivains, poètes et peintres comme : Ludovico Ariosto, Goethe, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, Anatole France, Murilo Mendes, Lawrence Durrell, Francesco Lojacono, Nicolas de Stael, Salvatore Quasimodo, Luigi Pirandello.

  • Temple de Heracles (Hercule)
    Temple de Heracles (Hercule)
  • Amphithéâtre - Agrigento
    Amphithéâtre - Agrigento
  • Le Géant Télamon
    Le Géant Télamon
  • Temple de Junon
    Temple de Junon
  • Temple de la Concorde
    Temple de la Concorde
  • Temple de Dioscuri (Castor et Polux)
    Temple de Dioscuri (Castor et Polux)
  • Temple de la Concorde
    Temple de la Concorde

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×